Heidi.news propose un journalisme constructif axé dans un premier temps sur la science et la santé, ainsi que des grands reportages. C'est un média financé par ses lecteurs, sans publicité.

S'abonner
| | hd

L'épidémie demeure assez stable: Les grandes étapes de la pandémie

Dans le graphique interactif ci-dessus, vous pouvez choisir la courbe que vous voulez suivre: nouvelles infections et leur incidence, nouveaux cas annoncés par l'OFSP, nouvelles hospitalisations, nouveaux décès et les vaccinations. Les chiffres de l'OFSP sont publiés ci-dessous, ainsi que le suivi des principales informations nationales et internationales sur la pandémie.

| | hd

Ce que les juges et les procureurs paient aux partis genevois

Heidi.news (DR)
| | Portrait

«Les dommages collatéraux du Covid risquent de remplir nos services de psychiatrie»

Laurence Grumet, infirimère au Département de psychiatrie des HUG. | Photo: Sarah Zeines

2/5 Durant toute la semaine, Heidi.news s'intéresse aux soins infirmiers. Ces métiers ne se pratiquent pas de la même manière en milieu scolaire, aux soins intensifs, en soins à domicile, en EMS ou encore en psychiatrie. Autant de secteurs qui ont tous un point commun: ils ont été chamboulé par l'épidémie. Aujourd'hui, rencontre avec Laurence Grumet, infirmière au Département de psychiatrie des Hôpitaux universitaires de Genève (HUG).

| | News

Retrouvez le discours de Greta Thunberg à l’OMS sur l’accès aux vaccins

Portrait géant de la jeune militante suédoise Greta Thunberg sur la façade d'un immeuble à San Francisco. | Keystone / AP / Jeff Chiu

Exceptionnellement, nous avons décidé de mettre cet article à disposition gratuitement. L'information a néanmoins un coût, n'hésitez pas à nous soutenir en vous abonnant.

Heidi.news sur Telegram, chaque fin de journée, recevez les articles les plus importants.
Inscrivez-vous!

newsletter_point-du-jour

Recevez chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | Portrait

«Au cours des douze derniers mois, j’ai pu voir à quel point ce virus peut être impitoyable»

Rémi Linossier, infirmier à l'IMAD. | Photo: Sarah Zeines

1/5 Durant toute la semaine, Heidi.news s'intéresse aux soins infirmiers. Ces métiers ne se pratiquent pas de la même manière en milieu scolaire, aux soins intensifs, en soins à domicile, en EMS ou encore en psychiatrie. Autant de secteurs qui ont tous un point commun: ils ont été chamboulé par l'épidémie. Aujourd'hui, rencontre avec Rémi Linossier, 32 ans, infirmier à l’unité Covidhome de l’Institution de maintien à domicile (IMAD), à Genève.

| Idées

Roger Federer n'est pas un mythe, il est humain

Julien Pralong