| | News

Une pression pour embaucher les travailleurs «seniors»

Pixabay

Une nouvelle vague atteindra la Suisse en 2030, sans lien celle-ci avec le coronavirus: la vague des retraites. On comptabilisera alors environ 30% de départs à la retraite de plus qu’en 2019 et 80% de plus qu’au début du millénaire. En parallèle pourtant, la relève manquera. C’est ce que montre, entre autres, la nouvelle étude de Swiss Life «Vivre plus longtemps – fournir un travail plus longtemps» parue ce lundi 25 octobre.

Le rapport s’attarde sur le cas des personnes de 55 ans et plus et leur situation sur le marché du travail: d’un côté, une proportion toujours plus importante des 55 à 64 ans poursuit une activité lucrative - sachant que l’âge légal de départ à la retraite pour les hommes est de 65 ans et de 64 ans pour les femmes. “En 2020, 73% des personnes âgées de 55 à 64 ans exerçaient une activité lucrative, soit sept points de pourcentage de plus qu’en 2010” souligne l’étude de la compagnie d’assurance, montrant ainsi que la population suisse des 55 ans et plus est plus intégrée au marché du travail. En comparaison internationale, ce chiffre s’avère d’ailleurs élevé, puisque “la moyenne des pays de l’OCDE ne dépasse guère 62%, avec près de cinq Etats seulement, dont l’Islande, qui font mieux que la Suisse”, selon l’étude.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.