Un regard nouveau sur notre gestion du temps

Pixabay

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre&Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

Four Thousand Weeks: Time Management for Mortals (4000 semaines: la gestion du temps pour les mortels): ce titre semble être celui d’un énième ouvrage écrit par un «gourou» de la productivité. Et pourtant, il n’en est rien. Ce livre d’Oliver Burkeman, écrivain et journaliste britannique basé aux Etats-Unis, sort ce jeudi en anglais en Europe. Il s’attaque aux conseils habituellement dispensés pour montrer à quel point la vision du temps que nous avons à disposition est faussée.

Pourquoi on en parle. Comment être efficace au travail? Comment bien s’organiser? Comment maintenir un équilibre vie privée-vie professionnelle? Ces questions se sont renforcées avec la crise du coronavirus et le télétravail. Et les réponses apportées par des spécialistes se sont multipliées ces dernières années. Mais Oliver Burkeman, que Le Temps a interrogé, ancien addict aux «trucs et astuces» en matière de gestion du temps, propose une tout autre philosophie basée sur un constat d’échec: notre temps est limité (à 4000 semaines en moyenne, soit 76 ans), et le jour où tout sera sous contrôle ne va jamais arriver.

link

A lire sur Le Temps