| | News

Stress au travail en hausse et inégalités exacerbées par la pandémie

image d'illustration .| Pixabay

Les Suisses sont plus que jamais stressés au travail. C’est ce qui ressort du «Baromètre Conditions de Travail 2021» de Travail.Suisse, l’organisation faîtière indépendante des travailleuses et travailleurs, présenté ce mardi 26 octobre. Le niveau de stress relevé en 2021 est le plus élevé depuis 2015, année de lancement du baromètre annuel de Travail.Suisse. Charge de travail toujours plus importante, pauses plus courtes, pression du temps, confinement et incertitudes liées à la pandémie: 44,1% des personnes interrogées déclarent ainsi être souvent ou très souvent stressées par leur travail. Un niveau jugé inquiétant par l’organisation syndicale.

De quoi parle-t-on? L'Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail définit le stress au travail comme «un déséquilibre entre la perception qu'une personne a des contraintes que lui impose son environnement et la perception qu'elle a de ses propres ressources pour y faire face».

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.