Se réorienter professionnellement, un chemin de croix

Image d'illustration. Clker-Free-Vector-Images / Pixabay

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre & Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

Emilie, 31 ans, et Catherine, 48 ans, souhaitaient en finir avec leur première vie professionnelle pour se tourner vers un tout autre domaine. Mais elles ont réalisé que leur profil peinait à convaincre les employeurs, en cela qu’il n’est plus celui d’une junior mais qu’il n’est pas non celui d’une personne expérimentée dans le secteur qu’elles aspirent à rejoindre.

Pourquoi c’est intéressant. La réorientation sera bientôt un passage obligé de la vie professionnelle, entend-on souvent. Sauf que tout n’est pas si simple. Avec, en Suisse, un système de formation très spécialisé, il peut arriver de se retrouver sur les rails d’une voie que l’on ne veut plus suivre mais de ne plus réussir à revenir en arrière.

Une directrice des ressources humaines, un directeur d’agence de recrutement et une professeure d’université analysent le problème auquel Emilie et Catherine font face. Et donnent aussi des clefs pour s’en sortir, entre travail d’un nouveau réseau professionnel et valorisation des compétences comportementales.

link

Lire l'article du Temps