| | News

Pourquoi il faut parler de la santé des apprentis

Les apprentis doivent dans certains métiers particulièrement veiller à leur santé physique /Pixabay

Ce ne sont pas vraiment des travailleurs comme les autres. Ce ne sont pas non plus des élèves comme les autres.

Les apprentis en Suisse ont un statut à part. Parce qu’ils sont jeunes (16 à 29 ans), mais surtout parce qu’ils sont à la fois travailleurs et apprenants. Une table ronde organisée mercredi soir au Salon des métiers de Lausanne par la Haute école fédérale en formation professionnelle (HEFP) et la fondation Collège du travail s’est penchée sur les enjeux de santé propres à ces profils particuliers, face à un public d’une cinquantaine de personnes.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.