Reservé aux abonnés

Plus de femmes à la tête des grandes entreprises suisses

Florence Ollivier-Lamarque, membre de la direction générale de Swatch. | Keystone / Anthony Anex

Lentement mais surement, le plafond de verre se brise dans les entreprises suisses. Et le nombre de femmes à la tête des plus grandes structures augmente. Cependant, la hausse demeure encore modeste.

Pourquoi on en parle. Selon une étude du cabinet de recrutement Russel Reynolds Association, la part des femmes dans les directions des grandes entreprises du Swiss Market Index (SMI), l’indice phare de la Bourse suisse (composé de 20 sociétés), est passée de 13% en 2020 à 19% en 2021. A noter que les nouvelles arrivantes sont étrangères dans la majeure partie des cas. Elles viennent ainsi des Etats-Unis, de Grande-Bretagne, d’Allemagne et de France. Et c’est au sein de la direction de Partners Group, de Zurich Insurance Group et de Holcim, que la part des femmes est la plus élevée, avec respectivement 38%, 36% et 30%.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous