Reservé aux abonnés

Pas encore 20 ans mais déjà deux crises mondiales: comment s'informent les jeunes?

Image d'Illustration | Keystone / Christian Beutler

«Lire le journal? Même s’il traîne sur la table au milieu du salon, je ne vais pas le faire», confie Nora du haut de ses 19 ans. Pour autant, n’allez pas croire que la lycéenne genevoise ne s’intéresse pas à l’actualité. Comme une majorité de jeunes Suisses, Nora préfère simplement aller chercher l’information du côté d’internet. Une pratique plus complexe qu’il n’y paraît, relèvent deux experts des médias et de la communication.

Pourquoi on en parle. Les clichés sur les jeunes peuvent être tenaces: ils seraient accros à leurs smartphones et ne s’informeraient qu’à la va-vite par les réseaux sociaux. Or, pour comprendre leurs façons de s’informer, la nuance est de mise. De plus, la guerre en Ukraine semble redistribuer les cartes des médias privilégiés par les adultes de demain.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous