Reservé aux abonnés

«On nous dit que nous pouvons déjà être contents que l’école inclusive accepte nos enfants»

Image d'illustration. | Gaëtan Bally / Keystone

Début décembre, Heidi.news mettait en lumière les difficultés de l’école inclusive à Genève. Depuis la rentrée, 150 élèves à besoins particuliers sont scolarisés dans des classes ordinaires sans recevoir le soutien spécialisé qui leur a été promis.

D’autres ont eu plus de chance. Ils bénéficient de ces précieuses heures d’accompagnement, sont épaulés par des directions d’école et des enseignants très investis. Mais leur inclusion ressemble encore trop souvent à un parcours du combattant, et dans le contexte actuel de surcharge du système, une intégration qui se passe bien ne tient parfois qu’à un fil. Deux mères racontent leurs espoirs et leurs craintes pour leurs enfants.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous