Reservé aux abonnés

Les seniors japonais contraints de rester au travail plus longtemps

Image d'illustration Keystone / Koji Sasahara

Aujourd’hui, au Japon, un senior sur quatre continue de travailler au-delà de l’âge de la retraite. Pourquoi? Comment? La décision semble être davantage motivée par les difficultés financières que par une réelle envie de rester sur le marché du travail.

Une espérance de vie record. Dans les alpes japonaises, où l'espérance de vie frôle les 81 ans pour les hommes et dépasse les 87 ans pour les femmes — soit le record de longévité de l’archipel—, Chikayoshi Gonda, 97 ans, travaille encore. Depuis plus de 70 ans, il confectionne des oyaki, ces petits pains fourrés aux légumes, spécialité de son village de 2800 âmes. Lorsque je le rencontre, ma stupéfaction de le voir travailler à un âge si avancé, le vexe presque.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous