Reservé aux abonnés

Les Genevois voteront sur la réforme du cycle d’orientation

Local de vote à Genève. | Keystone / Salvatore Di Nolfi

La récolte de signatures pour le référendum sur la réforme genevoise du cycle d’orientation CO22 a finalement abouti, indique Le Temps. Quelque 6500 paraphes ont été déposés aujourd’hui par les trois partis de droite (PLR, UDC, Vert’Libéraux) à l’origine de la fronde contre le projet de la ministre socialiste Anne Emery-Torracinta. Ils n’ont pourtant pas eu la partie facile: à la fin de la semaine dernière, alors qu’ils rencontraient des difficultés à atteindre leur but, ils avaient demandé au Conseil d’Etat un délai supplémentaire, délai qui leur avait été refusé.

Pourquoi on en parle. La droite s’oppose à la réforme car elle l’estime bâclée et craint un nivellement par le bas, rapporte Le Temps. La nouvelle organisation du cycle d’orientation voulue par le Département de l’instruction publique supprime les sections. En 9e et en 10e, les classes seront mixtes, avec des niveaux différenciés pour certaines disciplines, l’idée étant de mieux lutter contre les inégalités sociales que le système actuel a accentuées. L’entrée en vigueur prévue en 2022 a d’ores et déjà été repoussée à 2023, pour autant, désormais, que le peuple l’approuve

link

Lire l'article du Temps

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous