| | News

Les enseignants suisses réclament tests de masse et capteurs de CO2

Dépistage salivaire dans une école de Chiasso, au Tessin, fin mars 2021. | Keystone / Davide Agosta

Des tests de dépistage salivaires à grande échelle et des capteurs de CO2 dans les classes: ces deux dispositifs doivent être déployés dans les écoles afin que les élèves puissent avoir une année scolaire dans les conditions les plus normales possibles. C’est ce que demandent les organisations faîtières enseignantes, qui ont tenu ce lundi à Berne une conférence de presse commune.

Pourquoi c’est important. Le virus continue de circuler en Suisse, le variant Delta se propage et les écoles se préparent à une troisième année scolaire marquée par la pandémie. L’enjeu est désormais de parvenir à miser sur les connaissances et expériences accumulées pour éviter au maximum les quarantaines et les fermetures de classes.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.