| | Radar

Les «compétences folles» sur le CV séduisent-elles en Suisse?

Pixabay

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre&Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

Vous mentionnez sur votre CV votre passion pour le triathlon ou votre titre de champion d’Europe au jeu vidéo Fortnite? Vous mettez en avant peut-être sans le savoir une «mad skill», ou «compétence folle» ou hors du commun. Une particularité qui intéresse beaucoup les recruteurs dans les start-up de la Silicon Valley, parce qu’elle font de vous un profil atypique et/ou sont peut-être le signe de qualités transférables à votre activité professionnelle, comme une résistance au stress ou une grande grande détermination.

Mais en Suisse, ces compétences comptent-elles vraiment pour un recruteur et un employeur? De façon très secondaire, mais cela pourrait bien évoluer, nous disent les experts.

Pourquoi c’est intéressant. La crise a changé les attentes: si les compétences techniques sont toujours les premières valorisées en Suisse, les compétences comportementales, plus humaines, sont et seront plus que jamais nécessaire dans les entreprises pour créer et de maintenir un climat de confiance, notamment en travail à distance.

link

Lire l'article du Temps