Reservé aux abonnés

Le temps partiel annualisé, un modèle inhabituel

Le temps partiel annualisé peut permettre de prendre de plus longues vacances. (Pixabay)

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre & Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

Avoir plus d’un mois de vacances, comme du temps de vos études, vous en rêvez? Certaines entreprises suisses, encore rares, offrent cette possibilité: celle du temps partiel annualisé, soit travailler par exemple à un taux à 80% mais exercer à 100% toute l’année avec en contrepartie de longues vacances à la clef.

Pourquoi on en parle. De nombreuses réflexions accompagnent cette sortie de crise en matière d'organisation du travail et la pénurie de talents que vivent les entreprises suisses les amènent à se montrer particulièrement attractives pour de potentiels candidats. Faut-il donc imaginer qu’un tel modèle devienne plus commun, sachant que le temps partiel de façon générale est passé d’un quart des personnes actives occupées au début des années 1990 à plus d’un tiers aujourd’hui?

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous