| | News

Le plan genevois pour pousser les élèves à se faire vacciner

Anne Emery-Torracinta, cheffe du Département de l'instruction publique. | Keystone / Martial Trezzini

A Genève, la possibilité de vacciner dans les écoles est en discussion. Et le Département de l’instruction publique fait monter la pression sur les élèves du secondaire: ceux qui se retrouvent en quarantaine (donc non-vaccinés) n’auront plus la possibilité de suivre les cours à distance via des webcams comme c’était le cas l’an dernier.

Pourquoi c’est intéressant. Lors de la conférence de presse de rentrée du DIP, largement occupée par la pandémie, Anne Emery-Torracinta a annoncé la couleur:

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.