Reservé aux abonnés

Le Passeport vacances face à la rémanence de la pandémie

Image d'illustration. | Keystone / Jean-Christophe Bott

Ce dimanche 17 juillet, l’association du Passeport vacances région lausannoise (APVRL) terminait la première période de son édition 2022. Après avoir été annulé en 2020, le Passeport a depuis vu une légère baisse de ses inscriptions.

Pourquoi on en parle. Durant plusieurs années, le nombre d’inscrits à l’APVRL augmentait régulièrement: de 1100 en 2014 à 1600 en 2019. Après le coup de frein de la pandémie, les inscriptions diminuent à 1400 inscrits pour les éditions 2021 et 2022. Monique Hofstetter, présidente de l’APVRL et syndique de Penthéréaz, indique qu’un grand nombre de camps d’été ont fait leur retour et certains parents les priorisent face au Passeport, car ils demandent moins d’organisation. Mais ce n’est pas la seule explication. Elle continue:

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous