| | Radar

Le drôle de statut des cinquantenaires sur le marché du travail

Image d'illustration / Pixabay

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre&Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

Réunir des chômeurs de plus de cinquante ans, des agences de placement et des entreprises dans un même lieu? C’est le concept du programme Level+, lancé la semaine passée par le canton de Genève pour amener cette catégorie d’âge à un retour vers l’emploi. Mais d’autres institutions s’intéressent aussi au sort des cinquante ans et plus, dont la Fondation Qualife qui agit en faveur de la qualification et de l’emploi. Elle leur propose depuis plusieurs années des accompagnements suivis mais aussi des «rapides conseils». Le Temps s’est intéressé aux difficultés particulières que rencontre cette tranche d’âge et aux processus d’aide existants.

Pourquoi on en parle. Parce les cinquante ans et plus ont un statut particulier dans le marché du travail. Pas plus concernés par le chômage que les profils plus jeunes (voire un peu moins), ils occupent souvent de bons postes. Mais lorsqu’ils sont sans emploi, ils ont davantage de peine à en retrouver. Hors pandémie, un quart des chômeurs de plus de cinquante ans environ sont concernés par le chômage de longue durée. Pour les 25-49 ans, ce taux est d'environ 10%. Il s’agit donc de comprendre pourquoi et comment y remédier.

link

Lire l'article du Temps