| | News

La pandémie continue de miner les échanges universitaires

Image d'illustration | Keystone / Gaëtan Bally

Cette année encore, la pandémie n’épargne pas la mobilité étudiante. Face à la progression du variant Delta, certains pays ferment leurs frontières aux élèves internationaux. D’autres requièrent toujours plus de démarches administratives avant un séjour sur leur sol. Après l’espoir d’un retour à la normale il y a quelques mois, c’est la désillusion dans les hautes écoles suisses.

Pourquoi on en parle. Avant la crise sanitaire, les échanges avaient le vent en poupe dans l’enseignement tertiaire. Entre 2015 et 2019, près de 20’000 étudiantes et étudiants suisses ont participé à un programme international de mobilité. Un élan que la pandémie est venue couper. Depuis, la pente est difficile à remonter. Cédric Rychen, responsable des affaires sociales et de la mobilité à l’Université de Lausanne:

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.