Reservé aux abonnés

L'Union patronale suisse au secours des travailleurs de plus de 50 ans

La recherche d’emploi d’une personne de plus de 50 ans fois est deux fois plus longue que celle des plus jeunes | Keystone

Perdre son travail à 50 ans peut être vécu comme un cauchemar. A la détresse d’un licenciement peut s’ajouter la perte de repères: le marché du travail a changé, les démarches pour décrocher un emploi ne sont plus les mêmes et il faut lutter contre les stéréotypes qui collent à la peau des seniors. L’Union patronale suisse veut apporter des solutions grâce à son projet de réseaux appelé «focus50plus».

Pourquoi on en parle. Le dernier bilan de l’OCDE sur l’état économique de la Suisse ne laisse pas place au doute: les travailleurs âgés sont plus exposés qu’auparavant au chômage de longue durée. La recherche d’emploi d’une personne de plus de 50 ans fois est deux fois plus longue que celle des demandeurs d’emploi de 15 à 24 ans. Un constat qui ne laisse pas indifférente l’Union patronal suisse, laquelle lance un outil visant à inverser la tendance. Quel impact et qu’en pensent les syndicats?

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous