| | Radar

L'Italie est prête à imposer le pass sanitaire au travail

Image d'illustration | Keystone / Laurent Gilliéron

Le gouvernement Italien se prépare à étendre l’obligation du «green pass» — l’équivalent du certificat Covid suisse — à tous les lieux de travail du pays, secteurs public et privé confondus. La mesure, qui devrait entrer en vigueur le 15 octobre, concerne quelque 18 millions de travailleurs. Parmi eux, près de 4,1 millions ne possèdent pas (encore) le sésame demandé, précise le quotidien La Repubblica. A ce jour, la proposition gouvernementale n’a pas encore été votée. Mais pour les médias de la péninsule, c’est une certitude: elle sera adoptée.

Pourquoi c’est intéressant. L’objectif affiché par Rome est d’accélérer la campagne de vaccination avant les premières vagues de froid. Pour l’heure, près de 75% de la population italienne est vaccinée, soit 40,46 millions de personnes sur 54 millions. Le gouvernement italien explique vouloir atteindre une «immunité sociale» en dépassant un seul fixé à 44 millions de vaccinés. Dans le cas où cette limite ne serait pas franchie, les médias du pays, à l’instar du Corriere, évoquent l’hypothèse d’une future obligation vaccinale.

Les Etats-Unis ont également imposé le pass sanitaire au travail, mais l’obligation ne concerne que les entreprises privées de plus de 100 personnes et l’ensemble des employés du gouvernement fédéral.

En Suisse, le Conseil fédéral a modifié son ordonnance Covid-19 et permet aux entreprises d’imposer le certificat Covid à leurs travailleurs. A ce jour, peu d’entreprises romandes semblent avoir franchi le pas.

link

A lire sur La Repubblica