Reservé aux abonnés

HEC Paris...sans Paris

Noor Saleh, étudiante qatarie à HEC Paris au Qatar. /HEC Paris

Les trois lettres bleues d’HEC Paris se détachent sur la façade d’un élégant immeuble. Mais pas de Tour Eiffel ni de Seine à des kilomètres à la ronde. C’est que sous l’inscription «HEC Paris» est précisé «in Qatar», en anglais et en arabe. Nous sommes en plein coeur de Doha, la capitale du Qatar. La ville qui accueillera dans moins d’un an la Coupe du Monde de football.

Pourquoi on en parle. HEC Paris a pris ses quartiers ici depuis 2010, sur l’invitation de la Fondation du Qatar, riche organisation privée sans but lucratif qui agit dans le pays pour l’éducation. Mais HEC Paris est une nouvelle institution au Qatar parmi d’autres: la Fondation a convié plusieurs établissements renommés à établir une antenne à Doha, pour profiler l’Emirat comme un pôle mondial en matière d’éducation.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous