Guerre en Ukraine: la position délicate des écoles privées

Image d'illustration/Pixabay

Chaque semaine l'équipe du Flux «Apprendre & Travailler» vous présente un aperçu de la page Carrières du Temps, dans le cadre de la nouvelle collaboration entre les deux médias.

La guerre fait rage en Ukraine et la communauté internationale s’indigne. Mais quelle attitude adopter face aux élèves et aux parents d’élèves quand on est une école privée suisse et qu’on compte des étudiants aussi bien russes qu’ukrainiens?

Pourquoi on en parle. La forte dimension internationale de ces établissements et leur promotion souvent active des valeurs de paix rend leur prise de position délicate. S’afficher clairement en soutien de l’Ukraine peut amener à une forme d’ostracisme des jeunes Russes. Mais vouloir conserver une totale neutralité peut aussi sembler en décalage avec la non violence prônée au quotidien.

A l’Ecole internationale par exemple, un élève de dix-sept ans s’est offusqué de la réaction de la direction, qu’il juge trop tiède, dans une tribune que Heidi.news a décidé de publier.

link

Lire l'article du Temps