| | Radar

Graves dysfonctionnements dans un foyer spécialisé genevois

Une crise à l'OMP? Un chantier urgent pour la conseillère d'Etat Anne Emery-Torracinta. | Keystone / Martial Trezzini

Un foyer genevois destiné à l’accueil d’enfants souffrant de pathologies lourdes dysfonctionne gravement, apprend-on dans Le Temps. Un bâtiment inadapté aux besoins spécifiques de sa population, un personnel parfois blessé et à bout de nerfs, une relation tendue avec la direction: c’est une situation de grande souffrance que décrit le quotidien.

Pourquoi c’est important. Le personnel du foyer a alerté en 2019 sa hiérarchie des difficultés auxquelles il se trouve confronté, ainsi que les adolescents du foyer. Mais il lui a fallu attendre le printemps 2021 pour que le Département de l’instruction publique (DIP) genevois mandate un audit externe, dont les résultats ont été communiqués il y a trois semaines. Le rapport a provoqué le départ de la directrice de l’établissement ainsi qu’une redéfinition de l’organisation et des missions du foyer, estimant qu’il faut «reconnaître la souffrance des collaborateurs».

Cet épisode s’inscrit dans ce qui ressemble de plus en plus à une crise profonde au sein de l’Office médico-pédagogique (OMP), qui dépend du DIP. Comme le rappelle Le Temps: «La veille de la rentrée, les syndicats avaient déjà dénoncé une situation critique entre gestion déficiente, manque de personnel ou encore réorganisations intempestives. Le tout dans un contexte de forte augmentation des élèves à besoins particuliers: +18% en dix ans, +101 élèves dans l’enseignement spécialisé rien que cette rentrée.»

link

A lire dans Le Temps