| | News

Elever ses enfants comme un Inuit? L'idée qui séduit les parents américains

Une famille inuit au Groenland. Image d'illustration. | Keystpme/AP Photo/Brennan Linsley

Un sombre matin de décembre, Michaeleen Doucleff sent qu’elle touche le fond. Couchée dans le noir, épuisée, elle redoute le réveil de sa tempétueuse fille de trois ans, Rosy, et une nouvelle journée de colère et de cris où «tout devient un pugilat». «Jamais auparavant je n’avais été aussi mauvaise dans quelque chose que je voulais réussir», écrit la journaliste scientifique américaine, titulaire d’un doctorat en chimie, dans son livre Chasseur, cueilleur, parent, bestseller aux Etats-Unis récemment traduit en français.

Pourquoi c’est intéressant. La quarantenaire a écumé la littérature qui distille des conseils en parentalité et tenté de les mettre en pratique. Sans succès. Suivi les recommandations de son pédiatre, mais rien n’y a fait. Et si les parents américains avaient tout faux?, finit-elle par se demander. Ils donnent constamment des instructions aux enfants, les submergent de stimulations et d’activités, complimentent et récompensent la moindre action positive. Des habitudes totalement absentes de beaucoup d’autres cultures. Elle se souvient de ses nombreux voyages dans des contrées lointaines, et des enfants serviables, attentifs aux autres, autonomes et épanouis qu’elle y a rencontrés.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.