Reservé aux abonnés

Education: «Ma présence au Qatar montre que les choses changent»

Photo Université d'Edimbourg (DR).

Elle a fui la violence qui régnait en République démocratique du Congo pour devenir la première rectrice noire de l’Université d’Edimbourg, la troisième femme seulement à ce poste depuis 1583. C’est forte d’un parcours riche et mouvementé que Debora Kayembe, avocate écossaise spécialisée dans les droits humains, est intervenue au Sommet mondial sur l’éducation (Wise) qui a eu lieu cette semaine à Doha. Les lignes bougent y compris au Qatar, elle en est convaincue et l’a dit à Heidi.news.

Heidi.news — Pour quelles raisons avez-vous accepté cette invitation au Sommet pour l’éducation au Qatar?
Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous