| | News

Des tests de masse à l’université pour faciliter le retour des étudiants?

Image d'illustration. | KEYSTONE/Jean-Christophe Bott

Un retour généralisé dans les auditoires? Les universités et hautes écoles romandes en rêvent, et ont bon espoir que cela se matérialise à la rentrée de septembre. La perspective d’un accès à la vaccination pour tous les adultes volontaires ces prochaines semaines vient renforcer leur optimisme. Parmi les outils à disposition, elles se posent aussi la question d’un dépistage régulier à grande échelle pour déceler les infections asymptomatiques et briser les chaînes de transmission.

Pourquoi c’est compliqué. Les universités marchent sur un fil. D’une part, il est difficile à ce stade de connaître comment la situation épidémique aura évolué à la rentrée et quelle sera alors la part des étudiants et du personnel vacciné. D’autre part, la mise en place de tests de masse constitue un défi logistique et organisationnel, qui demande de l’anticipation.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.