| | News

Démissionner sur TikTok: un phénomène en vogue, mais est-ce une bonne idée?

Keystone / Hayoung Jeon

«Au revoir, au revoir président.» Les plus de quarante ans s’en souviennent sans doute. Au début des années 2000, une publicité française pour le Loto avait marqué son époque: on y voyait un employé, heureux gagnant du Loto, se filmant, dans une petite tenue et coiffé d’un masque de poussin, en train d’annoncer sa démission à son patron en réunion avec d’autres. Presque vingt ans plus tard, la réalité a pris le dessus. Et une tendance nouvelle émerge depuis peu: filmer sa démission sur TikTok, cette application mobile de partage de vidéo et de réseautage social, très prisée des jeunes et développée par l’entreprise chinoise ByteDance. Apparu aux Etats-Unis, le phénomène a traversé l’Atlantique.

Pourquoi on en parle. En octobre 2020, une jeune employée de Walmart, le géant américain des supermarchés, avait filmé en direct sa démission. S’estimant victime de harcèlement depuis trop longtemps, elle prenait le micro dans un magasin, et s’adressant à tous, clamait haut et fort son départ. Sans manquer au passage d’insulter vertement ses managers. Dans son sillage, de nombreuses personnes ont fait de même. Et le hashtag #Quitmyjob cumule à ce jour quelque 135 millions de vues. En France, le hashtag #Démission, sans atteindre une telle popularité, recueille quelque 1,5 million de vues. En Suisse, il est encore un peu tôt pour avoir des données précises.

Cet article est réservé aux abonnés.

Tableau de bord climat

Un suivi interactif des grands indicateurs du dérèglement climatique et de ses solutions.