| | News

Ces Masters qui ne servent à rien. Vraiment?

Image d'illustration | Pixabay

Un Master en histoire de l’art, en égyptologie ou en sciences sociales comme premier pas d’une solide carrière? C’est possible. Même si les idées reçues à l’encontre de certaines formations ne faiblissent pas. Les statistiques, elles, montrent que pour les étudiants en lettres et en sciences humaines, l’avenir professionnel existe bel et bien.

Pourquoi ces clichés. «Dès que j’ai annoncé à ma famille que je voulais faire un Master en histoire de l’art, on m’a demandé pourquoi je voulais devenir chômeuse», raconte Aurélie, 20 ans et étudiante. Comme elle, beaucoup de jeunes font face à des remarques peu encourageantes au moment d’annoncer poursuivre des études dans des domaines jugés au mieux trop théoriques, au pire, inutiles.

Cet article est réservé aux abonnés.