| | News

Activités extrascolaires: 5 conseils pour éviter la surenchère

Dans une école de musique de Zurich. | KEYSTONE/Gaetan Bally

Et les enfants, ils vont faire quoi cette année comme activité? Vous les avez déjà inscrits? Avec la rentrée scolaire, la question est presque devenue rituelle. Piano, natation, anglais: la norme est au toujours plus, toujours plus tôt. Des recherches montrent que ces cours renforcent l’estime de soi et les compétences sociales des enfants. Mais un trop-plein peut vite avoir un effet négatif.

Pourquoi c’est important. Selon une enquête de la fondation Pro Juventute, un enfant suisse sur trois «présente des symptômes élevés de stress». Parmi les 14 ans et plus, la proportion monte à 45%. Un phénomène auquel la multiplication des activités et le manque de temps pour jouer librement et se reposer contribuent. Dans ce contexte, de nombreux parents se posent la question: où se trouve le juste milieu?

Cet article est réservé aux abonnés.