Reservé aux abonnés

A Genève, des crèches «à bout de souffle», selon la Cour des comptes

Illustration | Keystone / Laurent Gillieron

Il manque au moins 1132 places de crèche en Ville de Genève. C’est le premier constat d’un audit de la Cour des comptes, élaboré sous l’impulsion de la conseillère administrative Christina Kitsos. Deuxième enseignement du rapport: le modèle de gouvernance en vigueur, qui repose sur des comités associatifs bénévoles, n’est plus adapté aux besoins des enfants et des employés.

Pourquoi on en parle. Les conclusions de la Cour des comptes, qui estime que le système actuel est «à bout de souffle», viennent appuyer la volonté de Christina Kitsos de municipaliser les crèches qui ouvriront ces prochaines années. Elles pointent aussi que le Service de la petite enfance de la Ville de Genève (SDPE) ne dispose pas des moyens nécessaires pour remplir sa mission.

Reservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Connectez-vous