Réservé aux abonnés

Stéphane Repas Mendes, conservateur du plus grand potager historique de Suisse

Stéphane Repas Mendes dans le potager du Château de Prangins, le 17 mai 2022. | Heidi.news / NS

Avec sa voix grave et posée (sans être soporifique) et des anecdotes à la pelle, on l’imagine parfaitement dans le rôle du professeur. Mais au lieu des discours ex cathedra dans les amphithéâtres, Stéphane Repas Mendes a préféré l’échange en plein air, dans les jardins du Château de Prangins (VD). Il est la seule personne en interne attitrée à la gestion du potager, créé en 1729 et véritable conservatoire vivant d’anciennes espèces et variétés potagères du 18e siècle. Au début de la trentaine, il est également le plus jeune à endosser ce rôle. «Il faut dire que je suis la deuxième personne attitrée aux jardins», s’amuse-t-il.

Pourquoi on l’a rencontré. Les plantes potagères du Château de Prangins ne sont pas les seules à se réveiller au printemps. L’équipe du site romand du Musée national suisse organise le 22 mai le traditionnel Rendez-vous au jardin, pour célébrer les quelque 200 espèces et variétés de légumes et fruitiers cultivées ici. L’événement lance la saison événementielle des lieux et, pour la seconde fois consécutive, accueillera un Café climat pour débattre avec des spécialistes sur les questions de biodiversité dans l’agriculture – un format dont le conservateur est à l’origine.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter