Réservé aux abonnés

Observatoire des prix de l'alimentation en Suisse: le prix des tomates repart à la hausse

Image d'illustration. | Shutterstock / Mircea Moira

Le graphe ci-dessous offre une navigation détaillée des prix par article et par distributeur: Aldi, Coop, Migros. Pour voir une denrée précise, il suffit de sélectionner un produit dans la liste.

Vingt aliments. Heidi.news a sélectionné vingt denrées dont le prix varie depuis le mois de mars 2022 (voir le graphe ci-dessous). Les causes: la guerre en Ukraine, mais aussi les difficultés d’approvisionnement liées à la crise Covid et aux pertes de récolte dans le monde en 2021 et début 2022. Nous avons sélectionné trois distributeurs – Aldi, Coop et Migros – et effectuons des pointages réguliers pour suivre l’évolution des prix; mais pas pour comparer les prix entre les différents magasins.

Pourquoi une telle démarche. L’indice des prix à la consommation augmente depuis début 2022: en douze mois le renchérissement est de +3,5%, après une nouvelle hausse au mois d’août. L’inflation est ainsi à son plus haut niveau depuis 29 ans.

Le panier type de l’indice suisse des prix à la consommation (IPC) défini par l’Office fédéral de la statistique (OFS) inclut de nombreux articles non-alimentaires, dont l’énergie, toujours en forte hausse actuellement. Les prix du mazout et des produits pétroliers se sont déjà envolés, mais ceux de l’alimentation demeure globalement stable. L’été a même été calme du côté de l’alimentaire.

Les premiers pointages ont été effectués les 9, 23 mars; 6, 20 avril; 5 mai; 2, 22 juin; 6, 19 juillet; 24 août; 7 septembre (le prochain est prévu le 12 octobre). Constat: les prix de ces vingt denrées ont peu évolué en mars et avril, mais le mois de mai a vu certains prix grimper. En juin, les légumes ont connu une forte hausse, en juillet, les prix ont légèrement augmenté chez Aldi, en août les prix sont globalement stables et début septembre, ce sont les tomates qui affichent des prix à la hausse.

Lire aussi: L’Europe prise en étau entre durabilité et souveraineté alimentaire

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter