Réservé aux abonnés

Observatoire des prix de l'alimentation en Suisse: Stabilité après les fortes hausses de fin 2022

Le graphe ci-dessous offre une navigation détaillée des prix par article et par distributeur: Aldi, Coop, Migros. Pour voir une denrée précise, il suffit de sélectionner un produit dans la liste.

Heidi.news a sélectionné vingt denrées alimentaire dont le prix varie depuis le mois de mars 2022 (voir le graphe ci-dessous). Les causes: la guerre en Ukraine, la forte hausse des prix de l’énergie, mais aussi les difficultés d’approvisionnement liées à la crise Covid et aux pertes de récolte dans le monde en 2021 et début 2022. Nous avons sélectionné trois distributeurs – Aldi, Coop et Migros – et effectuons des pointages réguliers pour suivre l’évolution des prix; mais pas pour comparer les prix entre les différents magasins.

Pourquoi une telle démarche. L’indice des prix à la consommation augmente depuis début 2022: l’an dernier, le renchérissement est de +2,8%, malgré une stabilisation en octobre et novembre et une baisse en décembre (-0,2%). L’inflation demeure néanmoins à son plus haut niveau depuis 29 ans.

Le panier type de l’indice suisse des prix à la consommation (IPC) défini par l’Office fédéral de la statistique (OFS) inclut de nombreux articles non-alimentaires, dont l’énergie, toujours en hausse. Les prix du mazout et des produits pétroliers se sont envolés, et ceux de l’alimentation ont globalement augmenté depuis le début du mois de mars 2022, mais dans une moindre mesure.

Lire aussi: En huit mois, les prix de l'alimentation en Suisse montent sans flamber

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter