Réservé aux abonnés

Pourquoi un chef doublement étoilé vient former des réfugiés à Genève

Thomas Frebel dans les jardins du Noma, 22 septembre 2022. | Heidi.news / Sandra Pernet

Thomas Frebel, chef au Noma, nous parle de son engagement dans le projet Agora qui devrait ouvrir ses portes à Genève en novembre.

À Genève, la gastronomie veut jouer un rôle dans l’intégration des réfugiés. Agora, le restaurant d’application de l’association Cuisine Lab, s’apprête à ouvrir ses portes dans le quartier des Nations. Entre découvertes culinaires, créativité et voyage, Thomas Frebel, le directeur de la création du Noma, un des meilleurs restaurants du monde, nous parle de ce projet qui lui tient à cœur.

Thomas Frebel a dirigé la cuisine de recherche du Noma, a voyagé à travers le monde à la découverte d’ingrédients et de traditions culinaires et a ouvert son propre restaurant, Inua, au Japon en 2018, avec lequel il a reçu deux étoiles Michelin. Malgré le succès, il a dû fermer le Inua suite aux restrictions drastiques imposées par le Japon pendant la pandémie. Aujourd’hui, le chef d’origine allemande est de retour au Noma comme directeur créatif. Heidi.news l’a rencontré à Copenhague.

Cet article est réservé aux abonnés.

Pour lire la suite de cet article et des milliers d'autres, abonnez-vous à partir de CHF 16.- par mois.

Le journalisme de qualité nécessite du temps, de l'investigation et des moyens. Heidi.news est sans publicité. L'avenir de votre média dépend de vous.

Je profite des 30 premiers jours gratuits

Les bonnes raisons de s’abonner à Heidi.news :

  • Un mois d’essai, sans engagement sur votre premier abonnement
  • La newsletter le Point du jour édition abonnés
  • Les archives en illimité
  • Des échanges avec nos journalistes