Réservé aux abonnés

«Pas besoin de guerre pour faire disparaître les agriculteurs»

Scène d'ouverture de «Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement?», 7 avril 2022, Genève. | Heidi News / Sandra Pernet

«C’est le plus beau métier du monde, paysan! Mais parfois on se dit charogne de métier!». Les acteurs des troupes d’Avril et Hors Cases déambulent entre de grands cageots de bois qu’ils installent et désinstallent en discutant agriculture. Le 7 avril 2022, le théâtre du Douze Dix-Huit à Genève accueillait «Le Suisse trait sa vache et vit paisiblement?». La pièce donne vie à des témoignages de paysans suisses récoltés par la metteuse en scène, Isabelle-Loyse Gremaud. La soirée s'est poursuivie avec une table ronde.

Pourquoi on y est allé. Le monde paysan est un des piliers historiques de la Suisse, pourtant chaque année le nombre d’exploitations agricoles baisse en terre helvète. Aujourd'hui, alors que la demande pour les produits locaux augmente, la production suisse couvre seulement 50% des besoins.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter