Réservé aux abonnés

L'antibiorésistance n'est pas qu'une affaire de microbiologie ou d'épidémiologie

Muriel Surdez à l'Université de Fribourg, en juillet 2017. | Aldo Ellena

Muriel Surdez est professeure en sociologie à l’université de Fribourg. Sa spécialité: les groupes professionnels. Si le sujet peut paraître a priori abstrait, il n’en permet pas moins de mieux comprendre les interactions entre médecine humaine, médecine animale et environnement, qui sont au cœur des enjeux de lutte contre l’antibiorésistance.

Pourquoi on l’a rencontrée. La santé humaine, la santé animale et l’environnement sont considérés ensemble sous le concept de One Health. En Suisse, cette stratégie se décline au niveau national et cantonal, entre plusieurs départements. Sa réussite tient aussi en partie sur la capacité des professionnels à travailler ensemble. C’est ce qui a notamment intéressé la chercheuse.

Heidi.news – Vous avez mené le projet PROFOOD, une étude sur les professionnels de la sécurité alimentaire en Suisse. En quoi a-t-il consisté?
Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter