La guerre en Ukraine fait exploser les prix alimentaires en Egypte

Des denrées alimentaires de base dans un supermarché du Caire, le 11 juin 2022. | Heidi.news

Heidi.news observe depuis plusieurs mois un panier de dix denrées alimentaires de base en Egypte. Au début, les autorités ont lutté contre l'inflation. Désormais, les prix flambent, des produits bon marché ont disparu des rayons et cela risque d’empirer avec la probable dévaluation de la livre égyptienne.

Outre son observatoire des prix de l’alimentation en Suisse, Heidi.news a lancé une démarche similaire en Egypte. Nous avons sélectionné dix denrées alimentaires de base, accessibles dans un supermarché local du Caire où se rend la classe moyenne.

Pourquoi ce pays. Pour subvenir aux besoins de sa population, l’Egypte importe massivement du blé (13 millions de tonnes en 2021), en particulier d’Ukraine et de Russie, à hauteur de 75% à 80%. Rappelons aussi que près d’un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, et que l’alimentation pèse pour près de moitié dans le budget des ménages.

Lire aussi: En Egypte, l’augmentation du coût de la vie inquiète

Nos pointages ont commencé en juin. Les prix semblent avoir été régulés, en tout cas jusqu’à l’automne. Désormais, malgré des disparités, notre dernier relevé met en évidence une inflation généralisée par rapport au précédent pointage.

Supermarché Caire.jpg
Le supermarché où sont relevés les prix pour notre observatoire de l'alimentation, au Caire | Heidi.news

Des produits manquants. Seuls les prix du sucre et des pâtes sont restés stables, tous les autres produits de notre panier alimentaire ont augmenté. Cette hausse est confirmée par l’indice égyptien des prix à la consommation, qui montre une inflation de 19,2% en novembre 2022 par rapport à l’année précédente. Lors de son relevé des prix, notre correspondante a eu du mal à retrouver les produits habituels. Les marques premier prix manquent à l’appel dans de nombreux supermarchés. Elle a donc dû se rabattre sur d’autres marques.

Vers une nouvelle dévaluation de la monnaie? La banque centrale Egyptienne vient de relever ses taux directeurs, ce qui dénote une intensification des pressions inflationnistes, et pourrait également présager d’une nouvelle dévaluation de la livre égyptienne dans les jours à venir. Cela risquerait de provoquer une nouvelle hausse des prix de l’alimentation.