Réservé aux abonnés

En Egypte, l’augmentation des prix génère des tensions sociales

Des denrées alimentaires de base dans un supermarché du Caire, le 11 juin 2022. | Mohamed Arsi pour Heidi.news

Depuis février, les Cairotes voient les prix augmenter dans les rayons, alors que plus de la moitié de leur budget est consacré à la nourriture. Face à une monnaie qui s’écroule, des appels à manifester circulent.

Après son observatoire des prix de l’alimentation en Suisse, Heidi.news lance une démarche similaire en Afrique du Nord, plus précisément en Egypte. Nous avons sélectionné dix denrées alimentaires de base, accessibles dans un supermarché local du Caire où se rend la classe moyenne.

Pourquoi ce pays. Pour subvenir aux besoins de sa population, l’Egypte importe massivement du blé (13 millions de tonnes en 2021), en particulier de l’Ukraine et de la Russie, à hauteur de 75% à 80%. Rappelons aussi que près d’un tiers de la population vit sous le seuil de pauvreté, et que l’alimentation pèse pour près de moitié dans le budget des ménages.

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter