Des Kinder suspectés d’être responsables de salmonelloses rappelés en Suisse

Image d'illustration. | Keystone / DPA / Monika Skolimowska

Des Kinder Surprise, Schokobons, mini-œufs et Happy Moments commercialisés par l’entreprise Ferrero sont désormais aussi rappelés en Suisse, à titre préventif, dans la foulée de campagnes de retrait organisées en Europe. La liste exhaustive des références concernées est disponible sur le site de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire (OSAV), relaie la RTS. Toutes proviennent de l'usine d'Arlon, en Belgique.

Pourquoi on en parle. Au total 105 cas confirmés de salmonellose, la plupart chez des enfants de moins de 10 ans, ont été corrélés avec une forte probabilité à la consommation de produits Ferrero, a annoncé le 4 avril l'Autorité européenne de sécurité des aliments. Le premier cas a été identifié au Royaume-Uni le 7 janvier, précise l’agence de l’Union européenne. Depuis, huit pays européens sont concernés par des foyers épidémiques.

De quoi on parle. Les salmonelloses sont des maladies provoquées par des entérobactéries du genre Salmonella, le plus souvent par l’ingestion d’aliments contaminés. Dans le cas présent, plusieurs enfants ont été hospitalisés, en raison de symptômes cliniques graves tels qu'une diarrhée sanglante. Aucun cas n’a été recensé en Suisse.

Interrogé dans l'émission Forum, Pierre Schwaller, ingénieur en sciences alimentaires et consultant indépendant, dénonce des «failles graves» de la part de l’entreprise dans son processus de contrôle. L’entreprise italienne soutient cependant qu’aucun de ses produits analysés n'a été à ce jour testé positif à la salmonelle.

link

A lire sur le site de la RTS