Réservé aux abonnés

Ce que l'initiative changerait pour les coûts de production et les prix

Image d'illustration. | Keystone / Christian Beutler

L’initiative contre l’élevage intensif, soumise au vote des Suisses le 25 septembre, suscite un vif débat. L’objectif du texte est de pousser la Confédération à fixer des exigences minimales d’hébergement, de soins, d’accès à l’extérieur, d’abattage et de taille maximale des groupes qui devraient correspondre au moins à celles du cahier des charges 2018 de Bio Suisse. Quelles seront les répercussions à l’échelle des agriculteurs et des consommateurs? Heidi.news fait le point.

La bataille des chiffres. D’abord, un focus sur le nombre d’exploitations concernées par la votation. A nouveau, il y a à boire et à manger sur les données chiffrées:

Réservé aux abonnés

Cet article est réservé aux abonnés.

Déjà abonné(e) ? Se connecter