Heidi.news propose un journalisme constructif axé dans un premier temps sur la science et la santé, ainsi que des grands reportages. C'est un média financé par ses lecteurs, sans publicité.

Abonnez-vous
| | radar

Des robots éduqués à la dure

Dans un milieu virtuel, des machines apprennent seules à saisir des objets dans leurs pinces. Des chercheurs de la Southern California University ont trouvé un moyen pour améliorer la dextérité de ces robots: ils les tourmentent et leur font lâcher prise en frappant les objets saisis.

Une pédagogie que d’aucuns assimileraient à de mauvais traitements. Le magazine Wired se penche sur ces comportements.

link

Wired

| | radar

Face aux homards, les baleines ne pèsent pas lourd

Keystone / EPA NOAA

Au nord-est des Etats-Unis et au Canada, la pêche au homard pourrait précipiter la disparition des 400 dernières baleines franches de l'Atlantique. Le New York Times se penche sur le problème.

Pourquoi c’est important. Ces trois dernières années, 30 individus sont morts empêtrés dans des cordages ou percutés par les chalutiers utilisés pour pêcher le crustacé roi. Les naturalistes tentent de développer des solutions en collaboration avec les pêcheurs: paniers sans amarre, cordage de nouvelle génération ou surveillance aérienne...

link

New York Times

| | radar

Des chercheurs chinois accusés de dérober des technologies américaines

Plus de 200 enquêtes pour vol de technologie sont en cours aux USA. Employés par des institutions biomédicales américaines, des scientifiques chinois auraient même breveté dans leur pays d’origine des inventions financées par les Etats-Unis. Des voix s’élèvent toutefois pour dénoncer la méfiance de Washington et des excès de tracasseries légales, assimilées à de la discrimination.

link

New York Times

| | radar

Des bulles contre les déchets flottants

A Amsterdam, on développe une nouvelle technologie pour débarrasser les canaux de leurs ordures sans affecter la faune aquatique: des barrières de bulles. Censé diriger jusqu’à 80% des déchets vers des lieux de collecte, un dispositif expérimental fonctionnera 24 heures sur 24 pendant les trois prochaines années. Son co-inventeur Philip Ehrhorn a bon espoir: «Dans les océans, plus des deux tiers des déchets plastiques proviennent de rivières et canaux – si vous devez les intercepter, pourquoi ne pas le faire là?»

link

The Guardian

| portfolio

L'image du jour

Keystone / AP Gerald Herbert

Des partisans du président Donald Trump en prière à l'ouverture d'un rassemblement de soutien à Monroe, en Lousiane, peu après les défaites historiques du parti républicain au Kentucky et en Virginie.

| | radar

La Suisse paie plus pour ses médicaments

L’Office fédéral de la santé publique a revu à la baisse le prix de nombreuses spécialités pharmaceutiques et annoncé des économies de 100 millions de francs. Mais selon la RTS, cette mesure ne permettrait pas de juguler la hausse des prix des médicaments, estimée à 420 millions de francs en 2019. En cause, notamment, de nouvelles et coûteuses thérapies anticancéreuses.

link

RTS

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| radar

Les bénéfices de Swiss en perte d’altitude

La guerre des prix en Europe et une hausse des coûts du carburant rognent les marges de la compagnie. Malgré une hausse des ventes de billets de 1%, le bénéfice d’exploitation de Swiss a diminué de 11% depuis 2018, à 490 millions de francs.

link

Air Transport World

Commandez notre Revue

Votre cerveau a été piraté

| radar

La Chine et les USA devraient modérer leurs tarifs douaniers

Les deux plus grandes économies mondiales seraient sur le point de finaliser un accord commercial. D’après le gouvernement chinois, Beijing et Washington pourraient prochainement renoncer à certains de leurs droits de douanes respectifs. La guerre commerciale entre les deux pays dure depuis 19 mois.

link

New York Times

| radar

Mike Pompeo rencontre Angela Merkel

Le secrétaire d’Etat US s’entretiendra avec la première ministre allemande dans le cadre d’une visite officielle. Ils devraient empoigner quelques dossiers épineux, dont le controversé pipeline gazier Nord Stream 2, la 5G et, surtout, les dépenses germaniques dans le domaine de la défense.

link

Deutsche Welle

| | news

La population de la Rome impériale était largement constituée de migrants du Proche-Orient

Colisée de Rome | Maiterozas/Pixabay

La population de Rome, durant la période impériale, était issue en grande partie de migrations venues du Proche-Orient. Une situation unique dans son histoire, révélée par une étude génétique publiée ce jeudi 7 novembre dans Science.

Pourquoi on en parle. A son apogée, la Rome antique était une ville cosmopolite, au centre de l’un des plus grands empires de l’époque. Sa population provenait des quatre coins de l’Empire. Mais les études génétiques précises manquaient jusqu’ici pour définir les diverses origines de ses habitants de manière exacte.

| | news

Repérer les sucres cachés pour mieux prévenir le diabète

Image d'illustration. | Keystone / Barbara Gindl

Samedi 9 novembre, la clinique La Source, à Lausanne, organise quatre ateliers sur le thème général: «Percer les mystères des sucres cachés dans notre quotidien». C’est la première fois que l’institution – qui a aussi pour mission de former des infirmières – propose un tel événement.

Pourquoi on vous en parle. En Suisse, la consommation annuelle moyenne de sucre par habitant est passée de 3 à 39 kilos entre 1850 et 2014. Le diabète touche près de 500’000 personnes dans le pays. L’établissement hospitalier traite des patients atteints de diabète. Elle souhaite, grâce à ce projet de prévention, mieux faire comprendre le rôle du sucre dans cette maladie. Sans en faire le grand coupable pour autant.

| | news

Le plaisir musical, un subtil accord entre incertitude et surprise

Alberto R. Salas/Flickr/Creative Commons

Les neurosciences savent depuis longtemps que le plaisir musical se nourrit de la violation de nos attentes, c’est-à-dire du fait que nos oreilles occidentales attendent un certain enchainement harmonique, et qu’une déviation de ce schéma procure un pic de plaisir. Mais plus précisément? Des chercheurs ont démontré que l’accord parfait est un subtil équilibre entre notre incertitude à prédire la suite d’un enchaînement et l’étonnement qu’il procure.

Pourquoi c’est intéressant. Les plaisirs artistiques constituent une forme de satisfaction très complexe. «Bien que les compositeurs le sachent de manière intuitive, la façon dont l’attente suscite le plaisir dans la musique était encore inconnue», explique Stefan Koelsch, qui a dirigé cette étude. Un mystère que ses travaux, parus dans Current Biology élucident en partie.

| | news

#BalanceTonMedecin: pourquoi médecins et patients français s’écharpent sur Twitter

La twittosphère française s’enflamme sous la bannière #balanceTonMedecin. Sur le modèle de #balanceTonPorc, les internautes dénoncent des comportements qu’ils jugent discriminants ou racistes de la part des médecins. Apparu dans les tendances en début de semaine, le hashtag a vite donné lieu à un retour de flammes de la part des médecins et d’autres patients.

Pourquoi on vous en parle. C’est le témoignage d’un médecin qui semble avoir mis le feu aux poudres, dimanche 3 octobre sur Twitter. Une blogueuse généraliste y évoquait sans fard les difficultés auxquelles elle s’est trouvée confrontée pour examiner une patiente d’origine étrangère. Un sujet éminemment sensible dans l’Hexagone, qui souhaite réformer les conditions de prise en charge des étrangers en situation irrégulière sur fond de débat sur l’immigration.

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Visualisez 150 ans de publications scientifiques dans Nature

Capture d'écran de la représentation graphique interactive | Nature

Pour fêter son 150e anniversaire, l’emblématique revue scientifique a sorti les grands moyens. Nature a ainsi dévoilé une impressionnante datavisualisation de son corpus scientifique. Il représente un vaste graphe — au sens de la théorie des graphes — en 3D. Chaque point symbolise un article publié par la revue, deux publications sont reliées entre elles si une tierce étude les cite dans la même bibliographie. Plus il y a de co-citations, plus le point est grand. La couleur, enfin, illustre le domaine scientifique étudié (biologie, physique, mathématiques…). La revue a également procédé à une analyse plus classique des données.

Pourquoi c’est intéressant. Pour construire cette représentation titanesque, Nature s’est basé sur des dizaines de millions d’articles scientifiques indexés par le service Web of Science depuis 1900. La revue a toutefois conscience de plusieurs biais dans l’exercice, à commencer par le fait que jusqu’aux années 1920, un article typique publié par Nature ne contenait pas de références bibliographiques! La représentation permet surtout d’explorer l’interdisciplinarité de la science: un article classé dans la rubrique technologies ou ingénierie sera plus souvent cité dans d’autres champs (à 72%) que dans son propre domaine. La revue note enfin que la pluridisciplinarité, c’est-à-dire le nombre de disciplines scientifiques représentées par les différents auteurs d’une étude, est en nette augmentation depuis une soixantaine d’années.

link

Voir le graphe interactif de Nature et l'analyse des données

| | twitter

r'Ose Transat: en route vers le Cap-Vert pour réparer

JOUR 4 - Heidi.news est partenaire média de l'aventure r’Ose Transat. Nous suivons l’équipage durant les 21 jours de traversée de l'Atlantique. Les six navigatrices touchées par le cancer du sein prennent la plume durant la traversée.

Parties lundi de Santa Cruz de Tenerife, dans les îles Canaries, lundi 4 novembre, les huit équipières ont connu une avarie mercredi 6 novembre. Muriel Andrey Favre, skipper:

«Hier en fin de journée, un quart d’heure avant qu’on décide de l’affaler pour la nuit, la drisse a explosé et notre beau gennaker a fait PLOUF dans l’eau. Les équipières ont superbement bien réagi. Une s’est mise à la barre pour freiner le bateau face au vent et on a réussi à remonter toute la voile à bord, rien n’est passé dans les safrans, et on a récupéré les écoutes. Raison de plus pour faire une arrêt au Cap-Vert pour racheter une drisse, grimper au mât et réparer tout ça!»