Heidi.news propose un journalisme constructif axé dans un premier temps sur la science et la santé, ainsi que des grands reportages. C'est un média financé par ses lecteurs, sans publicité.

S'abonner
| | radar

Neuchâtel réclame plus de marge de manœuvre en matière d’assurance-maladie

Keystone / Christian Beutler

Après le Tessin, Vaud et Genève, c’est au tour du Conseil d’Etat de Neuchâtel de partir à l’offensive contre les coûts des primes maladie. Celui-ci demande aux parlementaires de soumettre trois initiatives cantonales à l'Assemblée fédérale. Les conseillers réclament plus de transparence, un plafond pour les réserves des caisses maladie et le remboursement des assurés lorsqu'ils ont payé des primes trop élevées.

Pourquoi c’est important. Le Grand Conseil neuchâtelois a aussi accepté une initiative cantonale qui demande à l’Assemblée fédérale de modifier la loi, de façon à permettre la création d’une caisse-maladie cantonale, régionale ou inter-cantonale. L’acceptation de ce texte, par 63 voix contre 37 et 6 abstentions, traduit le désir du canton de jouer un rôle prépondérant dans l’évolution du système actuel de l’assurance-maladie. Ce désir semble partagé, au vu de la multitude d’initiatives cantonales qui seront déposées prochainement à l’Assemblée fédérale. Après Neuchâtel, les cantons du Valais, du Jura et de Fribourg pourraient à leur tour déposer des textes similaires à l’Assemblée fédérale.

link

À lire sur RTS

| | news

Syngenta s'oppose à l’interdiction du chlorothalonil

Les agriculteurs suisses n'ont plus le droit d'utiliser du chlorothalonil depuis le 1er janvier 2020. | Shutterstock

Le chlorothalonil est un fongicide largement utilisé dans l’agriculture. Il est interdit en Suisse depuis le 1er janvier 2020, comme l’a annoncé l’Office fédéral de l’agriculture (OFAG) en décembre dernier. Syngenta, un des producteurs de cette substance, est directement touché par ce retrait du marché. Après avoir étudié le dossier en détail, l’entreprise bâloise a décidé de riposter et envisage de déposer un recours auprès du Tribunal administratif fédéral.

Pourquoi on en parle. L’entreprise agrochimique estime que les métabolites (produits de dégradation) de ce fongicide qui se retrouvent dans l’eau ne présentent pas de risques pour la santé humaine, ni pour l’environnement. Elle estime également que l’OFAG n’a pas pris en compte ses propres études confirmant l’innocuité des substances avant de rendre sa décision. Elle critique la procédure et estime que les autorités se contredisent dans ce dossier. Syngenta a jusqu’au 27 janvier pour faire recours.

| idée

Entre Davos et Bruxelles, la Suisse face aux fracas du monde

Darius Farman est actif au foraus depuis 2016 et actuellement responsable du programme de recherche Europe. Avec Fréderic Maurer et Cenni Najy, il vient d'y publier deux propositions pour sortir le projet d’accord institutionnel Suisse-UE de l’impasse.

A peine entamé, le cru 2020 du WEF illustre déjà les soubresauts de la politique internationale. L’allocution de Donald Trump, quasi exclusivement tournée vers ses concitoyens étatsuniens, symbolise de manière éclatante le virage unilatéral amorcé par la première puissance mondiale. Côté suisse, la rencontre entre Simonetta Sommaruga et Ursula von der Leyen confirme que l’UE n’infléchira globalement pas sa position sur l’accord institutionnel.

Dans les deux cas, le même renforcement marqué de la logique de blocs. Dans les deux cas, une difficulté plus ou moins élevée à modifier leur trajectoire. C’est dans ce contexte que les propositions du foraus, fraîchement publiées, doivent être lues.

| | news

Ce qu'il faut retenir des promesses sur le climat à Davos

Des manifestants pour le climat défilent dans les rues de Davos. | ENNIO LEANZA/KEYSTONE

Cela n’aura échappé à personne: le World Economic Forum (WEF) de Davos, qui réunit l’élite politique et économique mondiale dans les Alpes grisonnes, est placé cette année sous le signe du climat. En amont de la rencontre, les organisateurs ont appelé les entreprises à atteindre la neutralité carbone en 2050. Avant même le lancement du forum, plusieurs compagnies ont annoncé leurs nouvelles résolutions vertes. Véritable intérêt ou greenwashing? La prudence est de mise.

Pourquoi c’est intéressant. L’échec de la COP25 à Madrid a une nouvelle fois mis en évidence l’inaction des gouvernements face à l’urgence climatique. Un peu plus d’un mois après, tous les regards se tournent vers le secteur privé, qui profite de son grand rassemblement annuel pour placer le climat au centre des débats. Les promesses des CEO qui ont fait le déplacement seront particulièrement scrutées par les ONG et les militants.

| | news

Si vous avez raté les dernières évolutions du nouveau coronavirus chinois, ce résumé est pour vous!

Une passagère des chemins de fer chinois à la gare de Beijing, le 21 janvier 2020. | Keystone / AP / Mark Schiefelbein

Depuis le 31 décembre dernier, la flambée de pneumonies liées à un nouveau coronavirus inquiète les autorités sanitaires mondiales. Retour sur les étapes importantes de cette épidémie, qui prend sa source à Wuhan, au centre de la Chine, et vient de traverser le Pacifique. Le risque d'importation en Suisse est pour l'heure jugé «faible» par l'OFSP.

Réunion de l’OMS. Une réunion d’urgence de l’OMS à Genève est prévue mercredi 22 janvier pour décider si l’épidémie de nouveau coronavirus (nCoV) représente une «urgence de santé publique de niveau international», le niveau de classification le plus grave des épidémies. Le point dans la soirée.

22 janvier: 17 morts. La Chine annonçait un bilan de 9 morts et 440 cas de contamination ce matin, avant de le relever à 17 morts et 444 contaminations cet après-midi. L’épidémie s’étend rapidement et s’internationalise.

| | news

Ce que le succès de Lonza révèle des mutations de l'industrie pharmaceutique

A Viège, Lonza teste un modèle d'affaires adapté à la seconde vague de thérapies biotechnologies.| Lonza/ Kerry Harrisson

Avec des revenus 2019 à 5,92 milliards de francs et un bénéfice net de 763 millions, le groupe bâlois Lonza affiche une santé de fer. C’est largement le résultat de la stratégie développée par son CEO Marc Funk, sur le point de quitter ses fonctions, qui avait fait le pari de la pharma et surtout des biotechnologies tout en modifiant le modèle d’affaires de l’entreprise. Le développement des thérapies cellulaires et géniques et des traitements personnalisés donne à l’entreprise un atout vis-à-vis d’une concurrence agressive: son savoir-faire manufacturier.

Pourquoi c’est stratégique. Dans l’industrie pharmaceutique, la clé de la rentabilité est longtemps restée la propriété intellectuelle (les brevets) sur les médicaments, qui garantit un monopole d’une vingtaine d’années sur une molécule. Les nouvelles thérapies issues de biotechnologies sont en train de faire basculer les enjeux du côté du savoir-faire manufacturier.

| | radar

Le climat pourrait provoquer la prochaine crise financière

Immeuble de la BRI, à Bâle | WERNER GETZMANN/KEYSTONE

La Banque des règlements internationaux (BRI), sorte de «banque centrale des banques centrales», est une organisation financière internationale basée à Bâle. Dans un rapport publié le 20 janvier, l’organisation alerte sur le risque accru de crise financière à cause de l’augmentation de la fréquence des catastrophes climatiques, explique le journal économique italien Il Sole-24 Ore, traduit en français par Courrier International.

Pourquoi on en parle. Le concept de «cygne noir», événement rare mais aux conséquences exceptionnelles, est une théorie bien connue des économistes. Dans le rapport, la BRI détaille le risque de «cygne vert» lié au climat, et insiste sur la nécessité pour les banques centrales d’adopter un rôle davantage proactif face aux défis climatiques.

link

Lire l'article traduit par Courrier international

| | news

Qu'est-ce que le choc toxique lié aux règles et comment s'en prémunir?

Les utilisatrices de coupe menstruelle sont tout autant concernées que celles qui emploient des tampons hygiéniques | Pixabay / Patricia Moraleda

Une jeune fille de 17 ans en pleine santé, Maëlle, décédait le 9 janvier en Belgique à cause d’un choc toxique lié aux règles. Un décès d’autant plus tragique que la jeune fille s’est vue, de prime abord, diagnostiquer une gastro-entérite, ce qui a considérablement ralenti sa prise en charge. Ce type de cas rappelle l’importance d’informer sur ce syndrome: le choc toxique lié aux règles est certes potentiellement mortel, mais il est très rare et relativement facile à prévenir.

Ce qu’il faut savoir. Seule la flore vaginale d’une petite minorité de femmes (1 à 4%) contient la souche de staphylocoque qui produit la toxine responsable du choc septique. Lorsqu’un tampon ou une coupe menstruelle reste trop longtemps en place, la stagnation du sang entraîne la prolifération de cette bactérie et la production de toxines. Ces dernières passent dans le sang à travers la muqueuse vaginale et déclenchent une réaction immunitaire amplifiée: le choc toxique.

| | radar

En Californie, les véhicules Uber et Lyft polluent 50% fois plus par passager que les autres

Image d'illustration | Stock Catalog/Flickr/Creative Commons

Commander un Uber (ou Lyft, un concurrent de la firme aux Etats-Unis) est, indubitablement, une option pratique. En Californie, elle occasionne toutefois 50% plus d’émissions de CO2 par passager que les autres automobiles, selon une étude du California Air Ressources Board. En cause, le temps que les conducteurs passent seuls au volant de leur voiture dans l’attente d’une course, qui représente un tiers du temps de conduite, explique Curbed Los Angeles.

Pourquoi on en parle. Ce sont certains trajets courts qui sont explicitement visés: en 2018, une étude concluait que 60% des trajets réalisés avec Uber ou Lyft aux Etats-Unis auraient pu être réalisés en marchant, à vélo, ou encore à l’aide des transports publics. Les taxis ne sont pas explicitement mentionnés par l’article, mais il faut croire que leur coût d’entrée, plus élevé, exerce davantage un effet dissuasif sur les trajets courts. En Europe, plusieurs ONG ont récemment accusé Uber d’avoir contribué à la dégradation de la qualité de l’air à Londres et à Paris.

link

Lire l'article de Curbed Los Angeles

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

L'Université de Neuchâtel se met à la finance verte

Image d'illustration | Simon Torsten / Pixabay

L'Université de Neuchâtel a décidé de modifier son portefeuille financier afin de ne plus investir que dans des placements durables. Cette annonce, faite lundi 20 janvier sur les différents réseaux sociaux de l'université, arrive alors que la pression sur le secteur financier se fait de plus en plus forte afin qu’il prenne conscience de son impact environnemental.

Pourquoi on en parle. La finance verte est dans l’air du temps. Déjà en 2018, la Global Sustainable Investment Alliance estimait à 30'000 milliards de dollars la valorisation des actifs durables dans le monde, soit une augmentation de 34% en deux ans. Pour s'engager dans ce mouvement, l'Université de Neuchâtel, dont les placements servent à financer diverses bourses et prix d'excellence, a commencé par lancer une évaluation de son portefeuille. A terme, et au plus tard cette année, c’est l’ensemble de son patrimoine financier qui devrait être 100% durable.

| radar

La première ferme verticale entièrement robotisée arrive en Suisse

Growcer

L’invention de Growcer est actuellement en construction dans une halle sur le site de Wolf à Bâle. Des machines se chargent automatiquement et entièrement des semis, de l'arrosage et de la récolte. La récolte sera exclusivement livrée à la Migros MParc de Dreispitz à Bâle.

Pourquoi on en parle. Ce n’est malgré tout pas la première ferme verticale de Suisse: récemment, nous vous présentions celle d’Ecogrow, près de Bussigny. Mais elle ne présente pas le même degré d’automatisation! Celle de Bâle pourra produire toute l'année sans terre, sans pesticide et avec 90% d'eau en moins que l’agriculture classique. L’espace est également optimisé puisque sur 400 m2 de surface, ce sont 1000 m2 de culture.

link

Persönlich

| | radar

La ménopause retardée par des rapports sexuels fréquents?

Deux anthropologues du University College London viennent de publier une étude dans Royal Society Open Science concernant les femmes à l'approche de la ménopause. Pour cette études, 3000 femmes britanniques ont été suivies depuis la fin des années 90. Celles qui avaient des rapports sexuels fréquents, en moyenne une fois par semaine, atteignaient moins rapidement la ménopause que celles qui étaient moins actives sexuellement au même âge. *Libération *se penche sur ces recherches.

Pourquoi c’est intéressant. Les scientifiques cherchaient à expliquer pourquoi les femmes mariées tendent à être ménopausées plus tard que les autres femmes. Deux hypothèses sont en lice: ce phénomène pourrait être dû à des rapports sexuels plus fréquents, ou à l’exposition aux hormones sexuelles masculines (via le conjoint). Les résultats de cette étude britannique militent en faveur d’un effet retardateur des rapports sexuels. Les chercheurs soupçonnent qu’une forme de compromis évolutif serait à l’œuvre. Mais il faut rester prudent: il s’agit pour l’heure d’une simple association entre deux phénomènes, la causalité n’étant absolument pas démontrée.

link

A lire sur Libération

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Une startup zurichoise utilise la blockchain pour tracer des équipements médicaux

Image d'illustration | Xatena

La start-up zurichoise Xatena a développé une plateforme numérique B2B pour tracer le parcours de commandes d’équipements médicaux grâce à la technologie blockchain.. Actuellement près de 1000 entreprises s’y sont enregistrées, et certains des plus grands hôpitaux suisses participent au projet. C’est le portail entreprenarial Startupticker qui rapporte l’information.

Pourquoi c’est intéressant. Tout le monde loue les futures possibilités de la blockchain, qui permet d’authentifier des échanges numériques de façon transparente et a priori inviolable, mais les applications concrètes de cette technologie innovante se font attendre. Dans ce projet pilote, la blockchain est utilisée pour suivre la provenance d’équipements médicaux, sensibles par nature.

link

A lire sur Startupticker (EN)

| radar

Heidi.news aux Applied Machine Learning Days

Nous serons partenaires de la conférence AMLD organisée à l’EPFL du 25 au 29 Janvier. La rédaction se déplacera entièrement sur place pour couvrir en direct les ateliers et les débats.

Edward Snowden y répondra aux questions des organisateurs et de Heidi.news. Nous lui transmettrons une question de lecteur. Vous pouvez donc nous envoyer la vôtre à redaction@heidi.news. Par ailleurs, nous offrons quelques entrées aux workshops: pour participer, écrivez-nous à info@heidi.news.

link