Heidi.news propose un journalisme constructif axé dans un premier temps sur la science et la santé, ainsi que des grands reportages. C'est un média financé par ses lecteurs, sans publicité

| | news

Un intestin en 3D évalue l’impact des nanoplastiques sur la santé

Le modèle cellulaire en 3D reproduit la barrière épithéliale intestinale. | DR

Les particules de nano- et micro-plastiques sont partout dans l’environnement, et parfois dans nos aliments. Mais sont-elles assez petites pour franchir la barrière gastro-intestinale humaine, se fixer dans les cellules de l’organisme et impacter la santé? Pour le savoir, des chercheurs de l’Adolphe Merkle Institute (ADI) à Fribourg ont développé un modèle d’intestin en trois dimensions (3D).

Pourquoi c’est important. L’OMS conclut dans un rapport publié ce jeudi que les microplastiques dans l’eau potable constituent un risque faible pour la santé. Mais, lors de la présentation des résultats, ses experts ont insisté sur la nécessité de poursuivre les recherches, notamment pour mieux comprendre les effets biologiques de l’ingestion et de l’accumulation éventuelle des microplastiques et surtout des nanoplastiques chez l’humain.

| | radar

Le labo africain: banque de lait et quatrième révolution industrielle

Image d'illustration. | Silvia Izquierdo / Keystone

Chaque semaine, Matteo Maillard, notre correspondant à Dakar, vous livre les dernières actualités venues d’Afrique.

Au Kenya, une banque du lait pour sauver des bébés. Les complications post-naissance sont l’une des principales causes de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Sur les dix pays avec le taux le plus élevé de nouveaux-nés prématurés, huit sont en Afrique. Pourtant, la solution est souvent simple et naturelle: du lait maternel. Quand une mère biologique n’est pas en état de le fournir, cette banque du lait, alimentée par des donneuses, vient à la rescousse. Quartz (EN)

Commandez notre Revue

L'Etivaz, le génie fromager

| | hd

Au programme du Flux Sciences ce jeudi

Bonjour à toutes et à tous! Je suis ravie de vous accueillir sur Heidi.news pour une nouvelle journée d’actualités scientifiques. Si vous avez des questions ou des remarques, n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse: sciences@heidi.news.

Au programme.

| | news

Pourquoi les microplastiques dans l'eau présentent un risque faible pour la santé selon l'OMS

Image d'illustration. | Patrick Pleul / Keystone

Les microplastiques qui polluent l’environnement finissent-ils dans l’eau que nous buvons? Et si c’est le cas, est-ce un danger pour la santé humaine? Un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé conclut que les risques toxicologiques liés à l’ingestion de microplastiques dans l’eau sont moins importants que ceux liés à la consommation d’eaux contaminées faute de système d’assainissement. Mais des recherches restent nécessaires, surtout sur les minuscules nanoplastiques.

Pourquoi c’est important. La fragmentation des emballages et autres pièces en plastique crée des microplastiques que l’on retrouve dans l’eau de boisson, dans des concentrations pouvant dépasser les 10’000 particules par litre. Si l’essentiel de ces particules ne feront que transiter dans l’organisme, en dessous de 150 micromètres elles peuvent s’y fixer.

| | news

Souris et humains ont des cortex étonnamment similaires

Souris de laboratoire. | IEMM Münster / Keystone

Des chercheurs américains du Allen Institute for Brain Science ont établi la comparaison la plus fine à ce jour entre les cellules du cortex de l’homme et de la souris. Si quelques différences émergent, les neurones humains et murins partagent des similarités importantes.

Pourquoi c’est important. Comprendre le fonctionnement du cerveau humain est devenu une véritable quête scientifique. Or elle nécessite une connaissance toujours plus fine de l’architecture cérébrale et de son évolution. Mieux connaître le cerveau murin est quant à lui essentiel car les souris sont utilisées dans de nombreux modèles de recherche en neurosciences.

newsletter_point-du-jour

Recevez_ chaque matin un résumé de l'actualité envoyé d'une ville différente du monde.

| | news

La géolocalisation d’urgence qui aurait pu sauver un randonneur avance en Europe et traîne en Suisse

Centrale d'appels d'urgence à Berne. | Gaétan Bally / Keystone

La technologie de géolocalisation automatique d’urgence AML, pour Advanced Mobile Location, est active dans une dizaine de pays et sera obligatoire dans l’Union européenne en 2020. Et en Suisse? Les discussions sont en cours, mais les autorités ne semblent pas pressées. Son déploiement interviendra au plus tôt en 2021.

Pourquoi on en parle. La polémique enfle depuis le décès du randonneur français Simon Gautier en Italie. Ce dernier a passé un appel d’urgence le 9 août, mais les secours ne sont pas parvenus à le localiser de manière suffisamment précise. Son corps n’a été retrouvé que neuf jours plus tard, le 18 août.

| | twitter

La proposition d'interdire le commerce domestique d'ivoire d'éléphant rejetée à la CITES

Neuf pays africains, dont le Gabon et le Burkina Faso, avaient proposé à la conférence de la CITES se tenant actuellement à Genève d’interdire le commerce interne d’ivoire d’éléphant. Ceci afin de réduire les possibilités d’écouler l’ivoire obtenu par braconnage. Cette proposition vient d’être refusée.

| | news

A pathogen is just around the corner

Image d'illustration. | Jim Gathany / Keystone

The West Nile virus is known to infect birds, horses and humans. It has already been detected in neighbouring countries. When will it reach Switzerland?

Why it matters. The recent reports might have unsettled many a holidaymaker. In Greece, four people have already died this summer of an infectious disease that many may have never heard of: West Nile fever. In Romania, too, a person has succumbed to the viral disease transmitted by mosquitoes. 46 cases in total have also been reported The European Centre for Disease Prevention and Control (ECDC)in Italy, Cyprus, Hungary and France (as of 8 August).

| | radar

Au Brésil, les pesticides tuent un demi-million d'abeilles en trois mois

Image d'illustration | PollyDot / Pixabay

Plusieurs Etats du sud du Brésil sont frappés par une véritable hécatombe au sein de leur population d’abeilles. Un demi-million ont péri en trois derniers mois, raconte la BBC. En cause: l’utilisation massive de pesticides contenant des néonicotinoïdes, déjà interdits en Europe pour leur impact sur les insectes.

Pourquoi c’est important. Au-delà de la production de miel, les abeilles jouent un rôle important dans l’agriculture: un tiers de notre nourriture actuelle est dépendante de la pollinisation par les abeilles. Or, au cours de l’année écoulée, le Brésil a levé ses restrictions sur l’emploi des néonicotinoïdes afin de soutenir son modèle agricole, ce qui met en danger les populations d’abeilles.

link

Lire l'article de la BBC (EN)

| | radar

La puce électronique géante développée par un ancien de l'EPFL ne sera pas pour tout le monde

La puce électronique de Cerebras Systems, comparée à une balle de baseball | Cerebras Systems

Un processeur à 400’000 cœurs, quand le plus puissant ordinateur de bureau n’en possède qu’une trentaine, c’est la dernière innovation de Cerebras Systems, start-up californienne cofondée par un ancien ingénieur de l’EPFL, Jean-Philippe Fricker. Destiné à l’intelligence artificielle, cette puce électronique est de fait la plus grande au monde. La BBC relève néanmoins qu’une telle taille ne va pas sans désagréments.

Pourquoi on en parle. Le développement de l’intelligence artificielle nécessite des puissances de calcul de plus en plus importantes. Cette puce devrait permettre de réduire drastiquement le temps de traitement des données. Cependant, elle sera difficile à refroidir et nécessitera une grande quantité d’énergie pour tourner. Ceci impliquera la mise en place d’infrastructures spécifiques et onéreuses, limitant l’accès à cette technologie.

link

Lire l'article de la BBC (EN)

| | twitter

Donald Trump repousse sa visite officielle au Danemark, sous prétexte que ce pays refuse de lui vendre le Groenland

Le président américain avec fait fuiter la semaine passé dans la presse américaine son envie de racheter l’île de glace placée sous égide danoise. Une velléité qu’il a confirmé dimanche. Pourquoi Donald Trump, qui devait se rendre à Copenhague en visite officielle les 2 et 3 septembre, voulait-il acquérir ce territoire? Pour des raisons géostratégiques, géologiques et politiques, estime Mikaa Mered, expert de ces régions arctiques. Car, mine de rien, le président américain a plus d’un tour dans son sac.

link

Relire la passionante interview de Mikaa Mered sur Heidi.news

Une actualité vous interroge ?

Posez votre question à la rédaction de Heidi.news

| | radar

Le labo alémanique: silicone imprimé en 3D, incubateur et code de la vie

Andreas Eggenberger / EPFZ

Du silicone imprimé en 3D. Spectroplast, spin-off de l'EPF de Zurich, a développé un procédé de production de silicone par impression 3D. La jeune pousse souhaite désormais commercialiser des produits médicaux personnalisés tels que des appareils auditifs, des prothèses mammaires voire des valvules cardiaques artificielles. EPFZ (DE)

Une ancienne usine Maggi devient un bouillon de start-up. Entre Zurich et Winterthur sommeille le village de Kemptthal, où une ancienne fabrique de soupe doit bientôt revivre. Non pour produire des repas liquides, mais pour accueillir des start-up; ce projet, baptisé «The Valley», pourrait générer 2000 emplois dans des locaux pour la plupart vendus par Givaudan, propriétaire de la marque Maggi. La multinationale genevoise y conserve tout de même un centre d’innovation dédié à la recherche sur les arômes et les parfums. NZZ (DE)

| | hd

Au programme du Flux Sciences ce mercredi

Bonjour à toutes et à tous! Bienvenue sur le Flux Sciences de Heidi.news. Je vous accompagnerai ce mercredi 21 août pour suivre l’actualité scientifique. N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions ou des remarques: sciences@heidi.news.

Au programme: